Courir dans le sable

Courir dans le sable

Il fait beau, il fait chaud et la plage nous appelle pour courir dans le sable! Sportif de chaque instant, même en vacances, savourer votre running en bord de mer cette fois-ci en vous exerçant à la course sur le sable.
Nous, on adore cet effort plus intense avec un pied qui s’enfonce à chaque foulée, et on vous en parle.

courir-plage

Courir dans le sable : Quels sont les effets?

Bon d’abord, chaussures ou pas ? Courir pieds nus peut vous permettre de faire évoluer naturellement vos pieds, mais c’est aussi un risque à prendre. Pieds nus sur le sable humide, c’est votre corps, par ses extrémités (les pieds là donc), qui va pouvoir mieux réguler sa température et se refroidir.
Dans ces mêmes conditions, l’eau fraîche, par un effet de vasoconstriction (diminution du diamètre des vaisseaux), va permettre un meilleur retour veineux et donc éviter la sensation de jambes lourdes que vous pouvez rencontrer par temps chaud.
Cela dit, vous pouvez vous brulez la plante des pieds donc soyez vigilants, tant que la plage est propre (attention aux débris de coquillages aussi !). Partez avec une bonne paire de chaussures de course si vous n’êtes pas sûr d’apprécier le contact direct avec les grains fins.
Le sable, sol souple au possible peut-être l’occasion d’essayer des paires de running dites « minimaliste » comme propose Saucony ou encore Vibram, la fameuse chaussure à orteils.

courir-plage3

Avant ou après les huîtres ?

On oubliera tout de suite d’aller travailler sa course entre 12h et 17h, lorsque le soleil est à son zénith. Courrez le matin à la fraîche ou le soir lorsque les températures sont un peu retombées.
Commencez par des sorties courtes si vous n’êtes pas habitué(e) à courir sur la plage, aller y progressivement. Même si cette pratique est bonne pour les articulations, éviter les sorties trop longues afin d’habituer vos muscles à ce nouvel effort et environnement (attention à l’étirement du talon d’Achille). Allongez petit à petit la longueur et la durée de vos sorties afin d’accoutumer vos muscles et tendons.
Attention : Courir dans le sable peut aussi vous provoquer des crampes aux pieds et aux mollets. En effet, si vous n’êtes pas habitué à cette pratique vos muscles de la flexion plantaire et mollet sont hyper sollicités et par manque d’habitude peut vous provoquer crampes et courbatures.

Et d’ailleurs, pourquoi c’est bon pour moi ?

Parce que c’est bon pour vos articulations : sur le sable on diminue les traumatismes liés à l’onde de choc qui se propage dans le corps lors du contact entre le pied et le sol à l’origine de blessures aux genoux, hanches, lombaires et cervicales. De plus les propriétés du sable, différentes selon l’humidité de ce dernier, nous offrent un super terrain de jeu où les appuis instables mais non agressifs (car amortis) permettront de renforcer les muscles stabilisateurs de la cheville (travail de proprioception).
Petit tips : (Alterner les zones de courses où le terrain de sable est d’abord sec pour ensuite se rapprocher de l’eau afin d’obtenir un sable plus compact, varier les déséquilibres et créer une grande adaptabilité de la cheville.)
Pour vos muscles, et leur renforcement : Courir dans le sable, augmente la dépense énergétique et de la puissance musculaire. Le mollet, très sollicité, autant en contraction qu’en étirement travaillera vraiment plus qu’en course sur sol dur, tout comme les quadriceps.

Que peut-on vous dire de plus ? Le sable vous attend !

Ha si, c’est du dit et redit mais hydratez vous bien sur, encore plus avec l’été et sa chaleur. Qui dit chaleur, dit soleil, alors couvrez vous aussi : tissus légers et aérés, une casquette et pourquoi pas des lunettes. La crème solaire est aussi une bonne alliée bien évidemment.
On vous laisse partir rejoindre le sable fin, sans oublier de commencer par du sable mouillé, votre footing y sera bien plus simple que sur du sable sec.
Coquillages et crustacés, sable fin et étirements, faites vous , avant tout, plaisir !

Conseil de Thomas :
Je vous propose de découvrir des sites très intéressant :
Les courses en Aquitaine courir sur route, courir dans le sable etc.
Les courses en international, là c’est le top vous pouvez choisir vos critères.

Bon running à tous !

coach sportif bordeaux thomasCo-Auteur :
THOMAS DAL ZOTTO
COACH SPORTIF / ENTRAÎNEUR SPORTIF
Page personnelle


Lou Pierrot athlète4Co-Auteur : 
Lou.P Athlète
page personnelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.